Le M.E.P.R.O.G.

Mon Enfant Progresse-t-il ?

AUTRES CAUSES DE L'ÉCHEC SCOLAIRE

Nul ne peut apprendre dans un environnement bruyant ou une ambiance électrique.

Un climat de classe stable et serein est le meilleur garant du bien-être des élèves et des enseignants.

Mais, de nos jours, il faut bien avouer que cet idéal est rarement atteint !  De nombreux enfants arrivent chaque jour à l’école, la tête remplie de problèmes et le cœur gros.  Au fil de la journée, leur état se dégrade bien souvent : problèmes à la récréation, difficultés d’apprentissage, relations difficiles avec les adultes, …

Tous les enseignants qui prennent les enfants en main après la récréation de 10h00 (qu’ils surveillent eux-mêmes bien souvent)  vous le diront : ils passent beaucoup de temps à gérer les conflits non résolus et à tenter de calmer les esprits afin de pouvoir reprendre les apprentissages prévus.

Un seul gros conflit non résolu entre 2 enfants fait perdre un temps précieux à tous les élèves de la classe. Mais l’enseignant, seul dans sa classe, n’a pas le choix.  Il faut d’abord écouter, calmer et puis tenter de reprendre le cours normal.

Le problème est encore plus grave lorsqu’un enfant en grande souffrance psychologique fait partie d’une classe.  Et ce phénomène est hélas de plus en plus fréquent !  Dans ce dernier cas, la situation deviendra vite intenable pour tous les enfants mais aussi pour l’enseignant.

C’est alors que la pédagogie devient secondaire. L’enseignant aura beau avoir préparé correctement sa leçon, son matériel et sa stratégie, le climat délétère de la classe empêchera tout apprentissage en profondeur.

Un seul enfant en souffrance dans une classe empêchera tous les autres d’avancer et pousse jour après jour son enseignant vers un burn-out certain.

En conclusion :

Dans le système actuel, le personnel qui encadre les enfants est composé principalement d’enseignants, dont la mission première est bien d’enseigner.  Or, le développement harmonieux de l’enfant implique que celui-ci puisse être accompagné, écouté et aidé lorsqu’il est confronté à des difficultés d’ordre psychologique ou social.

« L’éducation est une responsabilité collective à l’égard du futur. Elle conditionne l’avenir du monde. Les parents, les enseignants et cadres éducatifs, les associations, les hommes et femmes de communication, les artistes et, plus généralement, tout le tissu social exercent ensemble cette responsabilité. Dans une société démocratique « le projet éducatif » est affaire de tous et chacun doit y contribuer. »

                                                                  Manifeste  de Philippe MEIRIEU Point 3

« Je trouve que l’école devrait avoir des éducateurs, pas seulement des instructeurs, et que les éducateurs auraient une très grande part au développement des enfants en faisant équipe avec l’instructeur […] »

Françoise DOLTO

Pour les pistes de solution : voir rubrique « AGIR »

Copyright © 2014-2015. Andreas. S - Tous droits réservés